Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

L'ensemble La Tempesta le 16 Mars Salle Gazier

Concert de l'ensemble La Tempesta :  Heinrich von Biber

la tempesta2Dimanche 16 Mars à 17h

à la Salle Gazier de Port Royal Des Champs (entrée par les ruines de l'Abbaye)

L'Ensemble La Tempesta nous interprète Harmonia Artifiziosa-Ariosa d'Heinrich Von Biber

Avec :

Patrick Bismuth et Hélène Houzel, violons
Hélène Dufour, clavecin
David Simpson, violoncelle
Caroline Delume, théorbe

Heinrich Von Biber : Harmonia Artifiziosa ed Ariosa.
          6 sonates pour deux violons en 'Scordatura' et basse continue,
          1 sonate pour deux Violes d'Amour et basse continue. 

 

L'Ensemble La Tempesta

 

 Hélène HouzelHelene Houzel1

     Violon, viole d'amour

Après avoir fait ses études au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève ou elle obtient un premier prix de virtuosité, Hélène Houzel se consacre à la musique ancienne et au violon baroque.

Elle est très vite sollicitée par de nombreux ensembles tels que Il Séminario Musicale (Gérard Lesne), le Concert Spirituel (Hervé Niquet), Doulce Mémoire (Denis Raisin-Dadre) ou la Fenice (Jean Tubéry) mais participe aussi à la création d'un jeune ensemble comme les Folies Françoises (Patrick Cohen-Akenine).

Passionnée de musique de chambre, elle y consacre une grande part de ses activités, en particulier au sein du quatuor Atlantis, au côté de David Simpson, Patrick Bismuth et JacquesMaillard. Elle est actuellement violon solo de la Simphonie du Marais (Hugo Reyne).

Titulaire du Certificat d' Aptitude, elle enseigne le violon moderne et le violon baroque au CNR d'Aubervilliers-La Courneuve.

 

 Hélène Dufour

     Clavecin

Helene Dufour1Après ses études de clavecin au CNSM de Paris, Hélène Dufour se perfectionne avec Jos van Immerseel au Conservatoire Royal Flamand d'Anvers et travaille l'orgue avec Jean Boyer. Elle est ensuite sélectionnée pour les tournées de l'Orchestre Baroque de la Communauté Européenne où elle travaille avec Ton Koopman, Roy Goodman et Jaap ter Linden. Elle joue ensuite pour les plus importantes institutions de concerts (Festival d'Art Sacré de Paris, Fondation Gulbenkian de Lisbonne, Festival d'Utrecht, Conservatoire de Moscou...).

Elle partage aujourd'hui son activité entre la musique de chambre (duo avec le contre-ténor James Bowman, trio avec la Tempesta...), le continuo d'orchestre (Le Capriccio Français, la Réjouissance...) et les solos (concertos de Bach, Manuel de Falla...).

Elle a réalisé de nombreux enregistrements : des motets baroques français (Diapason d'Or), des concerti grossi avec l'ECBO.

L'enregistrement avec Patrick Bismuth consacré à des sonates du XVIIe a reçu le prix de la " Fondazione Cini " de Venise, , et celui des Sonates pour le rosaire de Biber a été récompensé par un « Choc » du Monde la Musique.

Elle est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles, enseigne le clavecin au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims et la basse continue au Conservatoire à Rayonnement Départemental d'Orsay.

 

 Caroline Delume

     ThéorbeCaroline Delume1

 Guitariste et théorbiste, est passionnée par la création de toutes les époques et joue un vaste répertoire s'étendant de Ia musique du XVIIe siècle à aujourd'hui. Elle a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et y a obtenu en 1988 le premier prix de guitare à I'unanimité du jury dans Ia classe de Alexandre Lagoya, puis deux premiers prix en analyse et recherche en analyse dans les classes de Claude Ballif et Michaël Levinas. Elle s'est perfectionnée avec les guitaristes Marie-Thérèse Ghirardi, Rafaël Andia et Magnus Andersson, et a reçu le "Prix lannis Xenakis" du festival Lucero de Paris en 1991 et le "Stipendienpreis des Ferienkurses für Neue Musik" de Darmstadt en 1992.

Plusieurs œuvres lui sont dédiées : les Nocturnes pour guitare de Philippe Fénelon ,le Concerto pour guitare et 11 instruments de Félix lbarrondo, des pièces de Francisco Luque, José Manuel López, Frédérick Martin, Florentine Mulsant, Diógenes Rivas, J.M. Sánchez-Verdú.

Elle a aussi créé à la guitare ou au théorbe des œuvres de Rodrigo Asturias, Pascale Criton, Arturo Fuentes, Suzanne Giraud, Klaus Huber, Brice Pauset, Gérard Pesson, Philippe Leroux, Laurent Martin, Johannes Schöllhorn. etc.

Elle donne des récitals dans toute I'Europe, en Amérique latine et au Japon, et a joué dans les festivals "Archipel" à Genève, "Ars musica" à Bruxelles, "Agora" et "Festival d'Automne" à Paris, Witten (D), Alicante (E). Elle joue avec les guitaristes Didier Aschour, Wim Hoogewerf, Pablo Marquez, avec le quatuor à cordes Diotima, le quatuor de guitares Scordatura, I'ensemble "Der blaue Reiter", "Les Jeunes Solistes" (Rachid Safir), I'Ensemble Fa (Dominique My), "Ie Concert Spirituel" (Hervé Niquet),I'ensemble Recherche, l'Ensemble Intercontemporain, Musicatreize (Roland Hayrabedian).

Discographie
• L'Art de la guitare contemporaine: œvres pour guitare de César Camarero, Philippe Durville, Bruno Giner, Ramon Lazkano, Philippe Leroux, Francisco Luque (Arion ARN 60439)

• Multifonia 95 : flûte - alto - guitare avec Isabelle Duval et Geneviève Strosser: œuvres de José Manuel López, Francisco Luque, Félix lbanondo, José Luis Turina, Enrique X. Macias (l'empreinte digitale ED 13040)

et nombreux enregistrements discographiques en ensembles de musique ancienne ou contemporaine : œuvres de Klaus Huber et Philippe Fénelon avec "Les Jeunes Solistes", œuvres de Philippe Leroux, Johannes Schöllhorn, etc.

 

 David Simpson

     Violoncelle

David Simpson1Diplômé de Harvard University en mathématiques appliquées, David Simpson a fait ses études musicales à la Juilliard School de New York et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient des Premiers Prix de violoncelle et musique de chambre. Ses professeurs de violoncelle ont été George Finckel, Michaël Rudiakov, Bernard Greenhouse, Benjamin Zander, et André Navarra. Les cours du compositeur américain Leon Kirchner, de Nadia Boulanger, et du violoncelliste Anner Bijlsma ont aussi fortement contribué à sa formation musicale.

Il s'intéresse depuis longtemps à la musique contemporaine et à la pratique de la musique ancienne sur instruments d'époque. En tant que membre de l'Ensemble l'Itinéraire, de l'Ensemble Kaleïdocollage, de l'Ensemble 2e2m et de TM+, il participe à de nombreuses créations d'oeuvres solistes et de musique de chambre. En musique baroque, il est depuis 1983 violoncelle solo (continuiste) des Arts Florissants, qui lui ont confié aussi la direction de plusieurs séries de concerts. Ses récitals de violoncelle seul mélangent souvent ces deux répertoires. Il est aussi membre fondateur du Quatuor Atlantis, quatuor à cordes sur instruments d'époque qui cherche à redécouvrir le répertoire classique, que ce soit des oeuvres connues ou non, à la lumière d'une longue pratique de musiques plus anciennes.

Professeur de violoncelle baroque depuis 1988 au Conservatoire Supérieur de Paris - CNR, où il donne aussi un cours sur la justesse et les tempéraments, David Simpson a également animé l'Atelier de Musique Baroque de Lille de 1984 à 1987, et a enseigné le violoncelle baroque à l'occasion de stages à Pézenas, Digne, Angoulême, Chinon, Amilly, Vienne (Autriche), Boras (Suède), Urbino (Italie)...

Ses enregistrements sur CD, avec des artistes comme le contreténor Henri Ledroit et la claveciniste Noëlle Spieth, comprennent des sonates pour violoncelle et basse continue de Geminiani et Barrière, des Cantates de Haendel, Triphon pour violoncelle seul de Scelsi (tous sur SOLSTICE), et Pierrot Lunaire de Schoenberg (sur Le Chantre du Monde).

 

Patrick Bismuth

     Violon, Alto, Viole d'AmourPatrick Bismuth1

 C'est un musicien éclectique et c'est là son moindre défault.

Reconnu comme violoniste baroque ,il n'en est pas moins interprète de musiques des 19e, 20e et 21e siecles, créateur de musiques contemporaines ou activement impliqué dans les musiques traditionnelles.

Professeur de violon baroque au CNSM de Paris de 1993 à 1998, il enseigne actuellement cette discipline aux CRR de Versailles et de Paris et donne de nombreuses masterclasses à travers le monde.

Il fonde et dirige l'Ensemble La Tempesta en France et à l'étranger, et se produit souvent avec Louis Thiry, James Bowman ou Gérard Lesne. Il est également co-fondateur du Quatuor Atlantis sur instruments originaux.

Il compose également plusieurs pièces pour Violon (Unnuami, 2001) ou diverses formations(Tulugaup Pisinga , pour baryton , chœur et orchestre [2011] sur un poème en langue inuit).

Sa discographie vient de s'enrichir d'un CD de musique espagnole de Correa de Arauxo intitulé TIENTOS (2012, label Paraty), en compagnie du grand organiste Louis Thiry.
• Parus chez STIL, les intégrales des

o Sonates pour violon et clavecin avec Marinette Extermann, 5 diapasons
o Sonates et Partitas pour violon seul de Jean-Sébastien Bach, 10 Classica, 5 diapasons
o La Vocalité Instrumentale en Italie à la naissance de l'Opéra: un récital de violon italien du XVIIe siècle, avec l'Ensemble La Tempesta, récompensé du prix international Giorgio Cini. 5 diapasons.

• On lui doit également une interprétation des Cantiques Spirituels de Racine sur la musique de P.Collasse dans la collection Astrée(Auvidis) avec le Concert Royal

• Une partie de la musique du film "Vatel" de R.Joffe, avec La Tempesta

• Un double CD aux Editions ZIG-ZAG TERRITOIRES , qui contient, entre autres deux Sonates d'Enesco, Tzigane de Ravel dans la version originale avec Luthéal, ainsi qu'un Florilège Kreisler . recommandé Répertoire

• Les Sonates du Rosaire, de Biber (ZIG-ZAG TERRITOIRES 2004) sont unanimement saluées par la critique. (CHOC du Monde de la Musique, Recommandé de Répertoire, 5 Diapasons )

• Les Sonates pour violon de Jean-Marie LECLAIR - intégrale du 4ème livre (ZIG-ZAG Territoires 2006) CHOC du Monde de la Musique

 

Heinrich Ignaz Franz von Biber : Harmonia Artifiziosa-Ariosa

biber

Heinrich Biber est un compositeur et violoniste austro-tchèque de la deuxième moitié du XVIIe siècle (1644-1704). Il est connu pour ses  quinze Sonates du Rosaire écrites aux environs de 1676 et que nous avons pu écouter en 2013 à Port Royal des Champs.

Le cycle de Sonates "Harmonia Artifizioza ed Ariosa" fut offert à sa fille, violoniste et violiste virtuose -dit-on-, dans la dernière décennie du XVIIe Siècle et fit l'objet d'une première édition gravée en 1697 d'après le manuscrit de Wiesentheid, support de travail de l'Ensemble La Tempesta.

La dédicace du Rosenkranz (œuvre mystique consacrée au Mystère du Rosaire, thème marial illustré par quinze sonates pour violon solo. [ca.1676] ) de Heinrich Ignaz Franz Von Biber)  mentionne: "[...]Una cum Basso Continuo sedula̅ cum diligentia̅, et secundum possibilitatem magno artifitio elaboratam [Harmoniam Artificioso-Ariosam] reperies [...]": "vous trouverez [cette oeuvre ] avec Basse Continue, composée à la fois avec un soin scrupuleux et, suivant les possibilités, beaucoup d' artifice" .
Et celle d' Harmonia Artificioso-ariosa :"[...]Ariae (uti vocamus) sunt, sed artificiosae, ut sic miscerem utile cum dulci [...]": "Ce sont des Arie (comme on les nomme), mais [que j'ai composées] avec artifice afin de mêler l'utile et l'agréable ".

Artificiosa

Harmonia Artificioso-ariosa est une œuvre tout aussi inspirée que le Rosaire, s'entend : régie par un principe de composition pensé, élaboré, et qui peut se situer en dehors-même du langage utilisé (nature, science, texte, ou tout autre prétexte). En effet, outre la dédicace à sa fille, Rosa Henrica, qui venait de prendre le voile au couvent bénédictin de Nonnberg, la problématique instrumentale et celle de la matière musicale (sympathie et amour), en sont le centre.

Harmonia Artificioso-ariosa tout comme Rosenkranz procède, dans sa création, de la même contrainte d'écriture et, par conséquent, de jeu: la scordatura. Pour chacune des cinq premières sonates les violons ont un accord spécifique :
1/ la mi la ré
2/ si fa# si ré
3/ la mi la mi
4/ sib mib sib mib
5/ sol ré la ré
6/ sol ré la mi : les violons sont accordés ordinairement en quintes.
7/ Comme pour couronner cet immense travail sur la résonance la septième et dernière est écrite pour deux Violes d'Amour accordées en do sol do mib sol do.

 

 Les mouvements de ce 7 sonates sont les suivants:

Partia 1: Sonata, Allamande, Gigue, Aria,Sarabande, Finale
Partia 2 : Praeludium, Allamande, Balletto, Aria, Gigue
Partia 3 : Praeludium, Allamande, Amener, Balletto, Gigue, Ciacona
Partia 4 : Sonata, Allamande, Trezza, Aria, Canario, Gigue, Pollicinello
Partia 5 : Intrada, Aria, Balletto, Gigue, Passacaglia
Partia 6 : Praeludium, Aria, Finale
Partia 7: Praeludium, Allamande, Sarabande, Gigue, Aria, Trezza, Arietta variata


 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack