Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Port Royal

Accès et Plan
Visite

Une Image

Les petites écoles

Connectez vous

Concerts 2015
Bartók, Chostakovitch, Haydn par le Quatuor ZAÏDE

Notre dernier concert de l'année 2015 aura lieu

 Dimanche 22 Novembre à17h

Salle Gazier (entrée ruines de l'abbaye) à Port Royal des Champs

Le Quatuor Zaïde    nous interprétera

B. Bartók : 5ème Quatuor

D. Chostakovitch : 7ème Quatuor

J. Haydn : Quatuor op.50 N° 4

 Réserver

Le quatuor Zaïde

zaide3

Le Quatuor Zaïde est un quatuor à cordes qui fête  ses 5 ans. Il est composé de musiciennes françaises talentueuses  ne cessent de faire parler d'elles.

C'est en 2009 que les quatre artistes issues du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris décident de travailler ensemble. On retrouve les violonistes Charlotte Juillard et Leslie Boulin Raulet, l'altiste Sarah Chenaf et la violoncelliste Juliette Salmona.

Le quatuor se voit décerné, un an seulement après sa création, le prix de la Presse au Concours International de Bordeaux, le troisième prix du concours de Banff (Canada) ainsi que le premier prix du concours Charles Hennen à Heerlen (Hollande).

Le Quatuor Zaïde reçoit les enseignements de Hatto Beyerle (Quatuor Alban Berg) et de Johannes Meissl (Quatuor Atis). Soutenu très vite par des mécènes tels que la Société Générale, le Quatuor Zaïde a pu entamer des tournées internationales, et jouer au Wigmore Hall, à la Cité interdite de Pékin, au Jordan Hall ou encore à la Cité de la musique de Paris.

Pour la saison 2015-2016, le Quatuor Zaïde a joué dans les salles les plus prestigieuses d'Europe à l'occasion de la tournée ECHO Rising Star pour laquelle le quatuor a été choisi. En effet, chaque année les directeurs artistiques des plus grandes salles d'Europe sélectionne un petit comité de jeunes artistes, considérés comme les meilleurs dans leur domaine.

En savoir plus : Site du quatuor Zaïde

B. Bartók,  Quatuor n° 5

bartokBéla Bartók est est un compositeur et pianiste hongrois né le 25 mars 1881 en Autriche-Hongrie dans le Banat à Nagyszentmiklós et décédé le 26 septembre 1945 à New York. Il apprend la piano dès l'âge de 5 ans et est admis cinq ans plus tard à l’Académie royale de musique (Budapest).

Il est connu comme artiste de talent dès 1903 mais  à partir de 1904, il  s’inspire de la musique populaire de son pays  et commence à recueillir les chants folkloriques  avec  Kodaly. Il est nommé à  l’académie de musique de Budapest en 1907. À partir de 1910, son œuvre commence à se propagern mais sa musique est considérée comme trop difficile. Après la première guerre mondiale, il compose et part entre tournées européennes.tion. En 1927, il part aux États-Unis et en 1929, il commence des tournées en Russie.

Il quitte son pays pour les Etats Unis au début de la seconde guerre mondiale où il renoue avec le succès. Atteint d'une leucémie, il décède à New Yok en 1045.

Souvent décrié de son vivant, l'oeuvre de Bartok est aujourd'hui reconnue et interprétée dans le monde entier.

Le quatuor à corde N°5 a été composé en 1934 et interprété  en 1935 à Washington par le Kolisch Quartet. Il comporte cinq mouvements:

Allegro
Adagio molto
Scherzo : alla bulgarese
Andante
Finale : allegro vivace

D. Chostakovitch,  Quatuor N°7

chostakovitchDimitri Chostakovitch est  à Saint-Petersbourg le 12 septembre 1906 et mort à Moscou  le 9 août 1975.

En1919, il entre au Conservatoire de Leningrad où il étudie le piano et la composition . Il compose sa première symphonie en1925; elle sera créée  à Berlin en 1927. Elle est suivie de nombreuses musiques pour la scène et le cinéma.

En 1937 il enseigne au Conservatoire de Leningrad et de 1939 à 1941 il est professeur de composition au Conservatoire de Leningrad.

En 1942, sa symphonie Leningrad est créée avec l'orchestre du Bolchoï. Puis, elle est jouée à Londres et voyagera à travers le monde sous forme de microfilm. Elle est jouée à Léningrad encerclée et symbolisera  la résistance à l'envahisseur nazi. Il s'installe à Moscou en 1943, où il est professeur de composition jusqu'en 1948.Il est alors l'objet d'attaques idéologiques.Il doit faire alors, à plusieurs reprises, son autocritique et perd sa place de professeur.

Dmitri Chostakovitch est a nouveau réhabilité en 1958, pendant la déstalinisation, et en 1966, il est le premier compositeur à recevoir le titre de Héros du travail socialiste. Il décède le 9 août 1975, des suites de plusieurs attaques cardiaques. Il est l'un des rares artistes à avoir vécu sous le régime totalitaire de l'URSS.

Le 7e quatuor pour cordes a été composé en 1960 et est dédié à la mémoire de sa première femme décédée en 1954. C'ets également cette même année que Chostakovitch apprend sa maladie incurable d'inflamation de la moelle épinière.

Il est composé de  trois mouvements enchainés :

Allegretto
Lento
Allegro

 

Joseph Hadyn  - Opus 50 n°4jhaydn

Joseph Haydn, né à Rohrau sur la Leitha en Basse-Autriche, le 31 mars 1732 et mort à Vienne le 31 mai 1809, est un compositeur autrichien.

Il incarne le classicisme viennois au même titre que Mozart et Beethoven et sa carrière musicale couvre toute la période allant de la fin du baroque aux débuts du romantisme.

Le quatuor à corde Op.50 n°4 fait partie d'une série de 6 quatuors appelés quatuors prussiens. Ils ont été composés en 1787 et sont dédiés  au  roi de Prusse Frédéric-Guillaume II qui était un  violoncelliste de talent.

il est composé de 4 mouvements :

Allegro spirituoso en fa dièse mineur
Andante
Menuetto (poco allegretto)
Allegro moderato
en fa dièse mineur


 

 
Création Théâtrale : l'arracheur de mauvaises herbes

Création théâtrale

herbe

Un vieux paysan continue après sa mort à arracher les mauvaises herbes qui échappent aux bineuses mécaniques dans des champs cultivés en « bio ».

Un jour, il découvre Nora, jeune fille en cavale qui cherche à rejoindre la Syrie. Cette très jeune fille déterminée s'accroche à lui ne sachant plus très bien où aller.

Sur leur chemin, suite à une échauffourée avec les forces de l'ordre, ils rencontrent trois jeunes « Camille », des zadistes qui les accueillent pour la nuit dans leur campement. Lorsqu'ils apprennent la situation de Nora et sa volonté de jihad, les mots se font durs et chacun s'enferme dans ses convictions. Plus tard, le vieil homme est témoin de l'échange entre Nora et la Camille du groupe.

Nora se confie sur les raisons de son départ, Camille sur sa vision clownesque des religions. Petit à petit, elles se dévoilent l'une à l'autre.

écrit et interprété par Etienne Guichard et mis en scène Marie Paule Guillet.

Organisée par la Compagnie du sable, en partenariat avec l'Association pour le rayonnement de Port-Royal des Champs (APRC).

10€ - 15€. 

Réservation obligatoire    (par mail au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   ou téléphone au théâtre du sable 06 85 66 12 05 )


 

 

 
Concert de l'ensemble Stravaganza : Jean Sébastien Bach et ses influences

Concert de l'ensemble Stravaganza : Jean Sébastien Bach et ses influences

stravaganzaarticle2 Dimanche 8 Novembre  à 17h

à la Salle Gazier de Port Royal Des Champs (entrée par le site des ruines de l'abbaye)

  Ensemble  Stravaganza

Domitille Gilon : violon
Yoko Kawabuko : violon
Robin Pharo : viole de gambe
Thibault Roussel : théorbe
Thomas Soltani : clavecin
 

Programme :

   Johann Adam Reinken (1637-1722) :      Sonate I en la mineur pour deux violons, viole de gambe et continuo
                                                               Sonate IV en ré mineur pour deux violons, viole de gambe et continuo
   Philipp Heinrich Erlebach (165 –1714) : Sonate 5
   Dietrich Buxtehude (1637-1707) :       Sonate en sol majeur pour deux violons, viole de gambe et continuo
                                                               Sonate en do majeur pour deux violons, viole de gambe et continuo
   Johann Sebastian Bach (1685-1750)Fugue en sol mineur pour violon

 

Jean Sébastien Bach et ses influences

 Dans ce programme, nous vous proposons de naviguer du 'stylus fantasticus' de Buxtehude et Reinken à la rigueur contrapuntique de Bach.

En effet, les sonates de Buxtehude, organiste de l'église Sainte-Marie à Lübeck et célèbre improvisateur, illustrent parfaitement ce fameux style : leurs nombreux mouvements s'enchaînent dans une dynamique purement baroque en passant sans arrêt d'un affect à l'autre, de sections extrêmement virtuoses à des chromatismes déchirants de lenteur, d'une écriture à trois parties à des solos, ... Mais derrière ce style imprévisible se cache un plan soigné et une grande unité.
Bien que moins connues que ses œuvres vocales ou pour orgue, ces sonates à deux violons, viole de gambe obligée et basse-continue peuvent être comptées parmi les chefs-d'œuvre du compositeur.

Jean-Sébastien Bach vouait une grande admiration à Buxtehude.

Alors âgé de 20 ans, Il entreprit un voyage à pied de 400 km jusqu'à Lübeck pour rencontrer le plus grand organiste d'Europe du Nord. Voilà tout ce que l'on sait de cet épisode, mais il s'avérera décisif dans la façon de composer de Bach.

L'Ensemble Stravaganza

stravaganzaarticle1L'ensemble Stravaganza est un ensemble baroque qui se consacre principalement à la musique de chambre pour un ou deux dessus, des XVIIème et XVIIIème siècles.

Il a été créé en 2009 par la violoniste Domitille Gilon et le claveciniste Thomas Soltani. Cet ensemble, à géométrie variable, est composé de musiciens solistes issus des plus importants conservatoires Européens (Conservatoire supérieur de musique et de danse de Lyon, Paris Conservatoire supérieur d'Amsterdam...).

Réunis autour de Domitille Gilon et Thomas Soltani, les musiciens poursuivent avec enthousiasme et ferveur cette aventure humaine et musicale, qui fait de chaque concert de l'ensemble une expérience unique et enrichissante pour l'auditoire.

Spécialistes de la musique baroque et plus précisément celle des XVIIe et XVIIIe siècles, ils se produisent également individuellement notamment au sein d'orchestres professionnels de renom : « La Simphonie du Marais », l' « Ensemble Sagittarius », Pucinella, « Les Ambassadeurs » etc... Ils ont tous bénéficié au cours de leur formation du soutien de musiciens tels que Jordi Savall, Gustav Leonhardt ou encore Lucy van Dael.

Chaque concert se présente comme une expérience musicale unique pour le public tant l'implication et la ferveur des musiciens sont grandes.

De renommée internationale, l'ensemble se produit lors de festivals en France (Festival baroque du Pays du Mont-Blanc, Festival Jeunes Talents de Paris ) et à l'étranger notamment au Saint Cecilia Hall d'Edimbourgh , au MAfestival de Bruges, en Angleterre etc...

En 2011, l'ensemble s'est vu décerner entre autres la médaille de bronze par l'Académie Arts, Sciences et Lettres, le prix spécial « Critique et média » du concours Premio Bonporti. En mars 2013, les musiciens de l'ensemble Stravaganza représentaient la France lors du showcase organisé par le Réseau Européen de Musique Ancienne.

Paru en 2012, le premier enregistrement de Stravaganza, Concert à la cour des Habsbourg (Aparté/Harmonia mundi) a été vivement salué par la critique.
Le deuxième enregistrement de l'ensemble est paru le 24 septembre 2013, autour des sonates en trio d'Arcangelo Corelli (Aparté).
Un troisième disque, de cantates françaises, présente également des œuvres de Jean-Philippe Rameau, Michel Lambert, Philippe Courbois, Marin Marais et Élisabeth Jacquet de la Guerre, à l'occasion du 350e anniversaire de la naissance de cette dernière (Muso).

L'ensemble Stravaganza revient régumièrement en concert à Port Royal des Champs où il a interprété les sonates du rosaire, les sonates de Corelli et la plainte d'Orphée.
Photo issue du site l'Atelier Philidor

En savoir plus : http://ensemble-stravaganza.com/


 
Yoko Kaneko, Christophe Coin et Jérôme Akoka en concert le 11 Octobre

Yoko Kaneko, Christophe Coin et Jérôme Akoka

Le dimanche 11 Octobre prochain à 17 heures, nous aurons le plaisir de recevoir dans la Salle Gazier de Port Royal des Champs

 Christophe Coin, violoncelle et arpeggione

Yoko Kaneko, pianoforte (6 octaves)

Jérôme Akoka, violon

qui nous interpréteront des oeuvres de Beethoven et Schubert.

Programme

 

L.Van Beethoven (1770-1827)

Sonate pour violon et pianoforte op.24, en fa majeur « Printemps »

 

F. Schubert (1797-1828) :

Sonate D.821, en la mineur pour arpeggione et pianoforte
Trio D.929, op.100, en mi bémol majeur

 

Yoko KANEKO

yoko2Yoko Kaneko a étudié à la Toho-gakuen de Tokyo au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris (CNSM)dans la classe de Yvonne Loriod-Messiaen, de Michel Béroff et de Jean Mouillère. Elle reçoit également les conseils de grands maîtres tels que Germaine Mounier, Jean Hubeau,György Kurtag, Menahem Pressler et Jos Van Immerseel.

Elle crée, en 1988, le Quatuor Gabriel. En 1991, elle obtient les premiers prix de Piano et de musique de chambre et un diplôme d’analyse. Gérard Poulet puis Régis Pasquier lui demandent de les rejoindre en tant que pianiste de leur classe au CNSM.

Elle remporte en 1993 la première place au Concours International de Musique de Chambre “G.B.VIOTTI” en Italie avec le Quatuor Gabriel. Ses six enregistrements des oeuvres de A.Dvorak, G. Lekeu, R Hahn, H.Kaneko, E. Chausson et G. Fauré  qui lui ont valu un “Choc” du Monde de la Musique et le Grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque ainsi que le Prix de Records-Geijutsu au Japon.

Elle a été sollicitée par des plus grands interprètes tels Régis Pasquier, Christophe Coin, Jos Van Immerseel, Gérard Poulet, Jean Mouillère, Xavier Phillips, Renaud Capuçon, Masahiro Arita et  Akiko Suwanai.

Avec son pianoforte -copie signée Christopher Clarke d’un pianoforte Anton Walter (Vienne, fin XVIIIe siècle-, elle enregistre le concerto pour deux pianofortes de Mozart avec Jos van Immerseel (2006 chez Zig-Zag Territoires).Celui ci a obtenu les plus hautes récompenses Internationales tels : Diapason d’Or, le Prix d’Arté ainsi que “Editor’s choice” et « le disque du mois » de la revue Gramophone. En 2009, elle a enregistré les 4 sonates de Beethoven pour pianoforte et les quatuors avec piano de Saint-Saëns et Josef Jongen avec le Quatuor Gabriel (chez Anima Records).

Elle enseigne la musique de chambre dans le stage du Château de la Roche Guyon et le pianoforté au sein de l’Académie de Colombes. Elle a donne une Masterclasse au Conservatoire de Senzoku–Gakuen à Tokyo en 2009.

Voir le blog de Yoko Keneko

 

Christophe COIN

christophe_coinEst né à Caen où il étudie le violoncelle avec Jacques Ripoche.

Il rentre, à l'âge de 12 ans, au CNSM de Paris, dans la classe d'André Navarra, et obtient, en 1974, son Prix de violoncelle .

Il étudie la viole de gambe à la Schola Cantorum de Bâle avec Jordi Savall qui l'invite à le rejoindre au sein d’Hesperion XX.

Christophe Coin a l'occasion de jouer, en tant que soliste, avec les meilleures formations sur instruments d'époque comme le Concentus Musicus de Vienne, l’Academy of Ancient Music l’Orchestra de l'âge des lumières, le Giardino Armonico, l’Orchestre des Champs-Élysées, ainsi qu'avec des orchestres symphoniques réputés tels le Concertgebouw d’Amsterdam, le Scottish Chamber Orchestra, les orchestres de Sydney et de Melbourne…

En 1987, il fonde le Quatuor Mosaïques avec Erich Höbarth, Andrea Bischof et Anita Mitterer, tous membres du Concentus Musicus de Vienne.

De 1991 à 2013, Christophe Coin, à la direction de l’Ensemble Baroque de Limoges, explore les répertoires européens du XVIIe au XIX Siècle. Musicien chercheur, il mène un travail sur l’organologie, les techniques de jeux et sur le répertoire des maîtres oubliés en organisant des rencontres thématiques en Limousin.

Il est invité comme chef ou comme soliste par de grandes formations. Également professeur, Christophe Coin est chargé des cours de violoncelle baroque et de viole de gambe au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et à la Schola Cantorum de Bâle.

Jérôme Akoka

akoka

 Né dans une famille de musiciens, Jérôme Akoka étudie le violon à Paris, Budapest, Moscou et Sienne, auprès des maîtres Snitkovsky, Spivakov et Boris Belkin notamment), avant d'entamer une carrière de violoniste soliste et en orchestre.

Jérôme Akoka est actuellement membre du quatuor Orphéus et violon solo de la Deutsche Kammer Akademie. Il participe aux activités du Concret d'Astrée. Membre fondateur de l'ensemble Fragonard, il s'intéresse à l'interprétation sur instruments d'époque.

Jérôme Akoka est le directeur musical de notre association (APRC, association pour le rayonnement du site Port Royal des Champs) et en organise les saisons musicales depuis 2008.

Jérôme Akoka joue sur un violon de Carlo Tononi, fait à Venise en 1720.


 

 
Concert du Quatuor Chiaroscuro et Nicolas Baldeyrou

 Dimanche 13 Septembre à 17h

Salle Gazier (entrée ruines de l'abbaye)

Le Quatuor Chiaroscuro avec Nicolas Baldeyrou (clarinette) nous interpréteront

 Haydn : Quatuor op.20 n°5

Weber : Quintet avec clarinette op. 34

Schubert : " La jeune fille et la mort "cd2

 

 Le quatuor Chiaroscuro

chiaroscurrobio1

Le quatuor Chiaroscuro a été fondé en 2005. Il s'est spécialisé  dans la période dite classique et joue sur instruments anciens le répertoire allant de Haydn à Schubert.

Le quatuor s'est produit, entre autres lieux, au Wigmore Hall, au centre York early Music, au conservatoire de Birmingham, au centre artistique de Jersey, au festival "Les vacances de Monsieur Haydn" et au Sage Gateshead de la BBC3. Le quatuor a également donné une série de concerts "Aldeburgh on Tour" au Bristol de St George, au Royal Northgern College of Music, au Kings Place de Londres, au festival de musique de Cambridge et au festival de Paques de Aldeburgh.

Le quatuor Chiaroscuro se produit dans toute l'Europe, 2013 les accueillant en concert à Aix en Provence, Londres,  en Suède, Allemagne et Espagne .

Il est composé de Alina Ibragimova (violon), Pablo Hernán Benedí (violon), Emilie Hörnlund (alto) et Claire Thirion (violoncelle).

Le quatuor Chiaroscuro est fidèle à Port Royal des Champs où il a effectué plusieurs résidences et enregistrements récompensés de nombreux prix. Leur dernier album, sorti fin mars 2013 est consacré à Mozart et Beethoven.

En savoir plus : http://www.chiaroscuroquartet.com

 

Nicolas Baldeyrou

nicolas_baldeyrouNicolas Baldeyrou est un clarinettiste français, né à Paris le 31 mai 1979. Il entre à 14 ans au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et obtient le premier prix de clarinette et de clarinette basse.Après plusieurs prix prestigieux, Il poursuit sa carrière de soliste, de professeur au conservatoire de Lyon et  au sein de l'orchestre de Radio france.

Nicolas Baldeyrou est désormais l’un des clarinettistes les plus en vue de la nouvelle génération.Sa passion pour l’exploration de nouveaux répertoires et son souci d’authenticité dans ses interprétations l’amènent naturellement à s’intéresser aux clarinettes historiques. Il est régulièrement invité par Marc Minkowski à participer à l’orchestre Les Musiciens du Louvre, par Emmanuelle Haïm à l'ensemble Le Concert d'Astrée ou encore par Emmanuel Krivine à la Chambre Philharmonique


 
Bas les masques Mr De Stendhal

« BAS LES MASQUES, M. DE STENDHAL ! »

Le dimanche 31 Mai 2015 à 17h

Port Royal des Champs, Salle Gazier (entrée par le site des ruines de l'abbaye)

Autour des mémoires de STENDHAL et des musiques de SCARLATTI, CIMAROSA, MOZART, BEETHOVEN, ROSSINI, SCHUBERT, CHOPIN, SCHUMANN, SATIE

bas les masques

© Photo Fabrice Pouplier

Diane de Montlivault, adaptation©, lecture
François-René Duchâble, piano

Bas les Masques

Après le succès remporté lors de leur précédent duo, « Langages Croisés » autour de F. CHOPIN, George SAND, F. LISZT, Marie d'AGOULT, R. SCHUMANN et Clara WIECK,  Diane de Montlivault et François-René Duchâble poursuivent leur collaboration dans un dialogue romantique, où la rencontre entre la musique et les mots distille une harmonie sensible et délicate, révélant un autre visage de STENDHAL.

Issue d'un travail d'adaptation et d'interprétation des « Souvenirs d'égotisme » et autres mémoires autobiographiques de STENDHAL  (créé à la demande de l'Association Stendhal et des Amis du Musée Stendhal de Grenoble), la lecture de Diane de Montlivault dialogue avec les respirations musicales de François-René Duchâble. Ce duo nous met sur les pistes de la "chasse au bonheur", si chère à STENDHAL : Nul ne s'est mieux déguisé pour se mieux découvrir, mieux interrogé pour se mieux méconnaître. (...)

N'est-il pas vrai que Stendhal est demeuré fidèle à quelques « grandes affaires » (dont l'amour) qui furent ses passions dominantes et pour lesquelles il était prêt à tout sacrifier ; fidèle à son appétit de vivre et sans défaillance dans l'honneur qu'une âme se doit à soi-même ? Il y a chez Stendhal une force d'attention et de désir qui ne fléchit jamais. (...) Ce qui importe en Stendhal, c'est moins sa vie que sa manière de prendre la vie. Prendre la vie, cela veut dire ici : être épris de la vie, la chercher dans sa plus haute tour, viser d'un regard absolument net et non sans ces instants sans ombre où la joie des sens et les plaisirs d'esprit ne font qu'un seul bonheur. J. Starobinski

De SCARLATTI à SATIE, en passant par BEETHOVEN, ROSSINI, SCHUBERT, CHOPIN et SCHUMANN, une toile sonore se tisse entre les rêveries de STENDHAL, son écriture, sa philosophie, ses voyages, ses amours et sa passion pour la musique de CIMAROSA et MOZART.

Grâce à la complicité des deux artistes, chaque silence musical fait écho à la voix de Diane, chaque page d'écriture laisse résonner le coeur du piano sous les doigts de François-René.

L'univers artistique du XVIIIème au XXème siècle se crée sur le fil de la confidence. Diane de Montlivault et François-René Duchâble nous invitent, une fois encore, à entrer dans cette magie de l'instant où se mêlent sensibilité et virtuosité.

STENDHAL,... « Il écrit, il aima, il vécut. »

BIBLIOGRAPHIE

« BAS LES MASQUES M. DE STENDHAL ! » D'après Souvenirs d'égotisme et autres mémoires
Extraits de textes autobiographiques
Textes choisis d'après l'oeuvre de STENDHAL
Adaptation © Lecture : Diane de Montlivault

• STENDHAL, Souvenirs d'égotisme, Préface Béatrice Didier, folio, 1983, 1991, 2011
• Jean STAROBINSKI, Stendhal, Textes choisis, Le cri de la France, Editée par W. Egloff, Fribourg, 1943
• Claude ROY, Stendhal par lui-même, « Ecrivains de toujours », Editions du Seuil, 1951, sur les presses d'Albert Kundig, Genève
• Gilbert MAURIN, Les grands écrivains, Stendhal..., Volume XI, Edition, du Club France Loisirs, 1992
Références :
• Lettres sur Métastase
• De l'amour
• Correspondance
• Journal
• Vie de Henry Brulard
• Vie de Napoléon Portrait de profil de Stendhal

Diane de Montlivault

diane2Femme de mots imprégnée par le paysage de l'écriture et de l'oralité, elle aime créer des liens entre les arts et s'applique à transmettre l'énergie vivante d'un texte, au regard de pratiques artistiques pluridisciplinaires.

Constamment à la recherche du grain de voix dont parle Roland Barthes, la lecture à voix haute lui permet de ressentir le désir de l'auteur et la chair de son écriture qu'elle partage avec le public.

Depuis 1994, elle conduit des projets de création en solo ou accompagnée d'artistes (comédiens, musiciens, plasticiens, photographes, conteurs) et de conférenciers, dont elle adapte fréquemment les textes.

A travers la Compagnie d'Encre et de Voix créée en 2010 dont elle est porteuse de projets, elle encadre des formations autour de l'expression orale et la lecture à voix haute en direction d'associations, de bibliothécaires ou de particuliers, anime des ateliers autour de la parole et de l'écriture pour enfants et adultes et collabore avec des réalisateurs de films pour l'enregistrement de bandes son (voix off, clips, documentaires).

En 2011, elle rencontre François-René Duchâble, virtuose du clavier, avec qui elle travaille aujourd'hui, dans une complicité où chaque note résonne avec le mot, explorant à chaque fois l'harmonie entre musique et littérature.
Sur le fil de l'imaginaire, Diane est une funambule du Verbe, passeuse de sens, tisseuse de rêve...

Quelques-unes de ses adaptations et lectures publiques :

  • "QUAND GARY BRULE AJAR S'EMBRAISE !"

Adaptation d'après l'oeuvre de Romain Gary :
Lecture à voix nue, création 2014

  • " BAS LES MASQUES, M. DE STENDHAL ! "

autour des mémoires de Stendhal et des musiques de Scarlatti, Cimarosa, Mozart, Beethoven, Rossini, Schubert, Chopin, Schumann, Satie :
Adaptation, lecture en solo création 2013
Concert-Lecture avec F.R. Duchâble, pianiste, création 2014

  • " LANGAGES CROISES"

autour de F. Chopin, George Sand, F. Liszt, Marie d'Agoult, R. Schumann et Clara Wieck :
Adaptation Concert-Lecture avec F.R. Duchâble, pianiste, création 2012

  • " MURMURES AU PIED DU MUR "

A l'occasion des 50 ans du Barrage de Serre-Ponçon :
Récit-Lecture avec Angelina Galvani, conteuse, 2011

  • " LE LIVRE QUI VOLE "

d'après Pierre Laury et Rebecca Dautremer,
Lecture-Spectacle pour enfants, création 2010

  • "JAZZ'OCKTAIL BORIS VIAN"

Adaptation d'après l'oeuvre de Boris Vian
Concert-lecture-spectacle avec le quartet Misterioso, création collective, 2010.

François-René Duchâble

Duchable 2Virtuose du clavier, vagabond dans l'âme, ce pianiste de renommée internationale, encouragé en 1973, par Arthur Rubinstein, à se lancer dans une carrière de soliste, s'est délivré des parcours obligés.

Trente années de concerts dans les temples de la musique lui ont valu la reconnaissance du public, celle de prestigieux chefs d'orchestre comme Karajan, Herreweghe, Sawalisch, Svetlanov, Janowski, Plasson, Dutoit, Casadessus, Lombard, Gardiner..., et de nombreuses distinctions musicales pour les « vingt-quatre Etudes » de Chopin, les « Douze Etudes Transcendantes » de Liszt, les Sonates de Beethoven, les concertos de Ravel, sans oublier la parution du DVD consacré aux cinq concertos de Beethoven, qui lui valut à nouveau, Les Victoires de la musique en 2004.

Aujourd'hui, le besoin capital de vivre libre, lui offre de nouvelles perspectives en considérant davantage la musique comme un plaisir à partager. Le choix de ses partenaires, son goût irrésistible pour le plein air et son penchant pour l'insolite, l'amènent à jouer dans des lieux souvent inattendus où la musique s'intègre à l'environnement d'un glacier, d'une grotte, d'un lac ou d'une place de village...

Pour combler son imaginaire, il aime s'entourer de la magie des feux d'artifice (de Jean-Eric Ougier), savourer sur scène la complicité d'acrobates, de jongleurs ou de sportifs d'un jour, désireux d'offrir à un public de tous horizons un spectacle de musique plutôt qu'un concert.

C'est ainsi qu'il forme avec Alain Carré, comédien un duo incontournable : 60 créations au répertoire : « Rimbaud, Voleur de feu » - « Histoire de ma vie » H. Berlioz – « Le Roman de Venise » Sand, Musset, Chopin – « L'Apocalypse selon St Jean » - « La Nuit Obscure » - « Voyage dans le Lune » - « Les Lettres de Mon Moulin » d'A. Daudet – « Paroles et Musique » de J. Prévert – « Ego Hugo »... sur autant de musiques de Jean-Sébastien Bach à Maurice Ravel en passant par les grands compositeurs de l'âme romantique.

En 2011, à l'issue d'un spectacle avec A. Carré, il rencontre Diane de Montlivault, lectrice publique, avec laquelle il échange sur la littérature et la musique. Une collaboration se tisse avec elle, dans un souhait de diversifier sa relation musicale avec des textes lus dans des lieux plus intimes. « Langages croisés » autour de F. Chopin, G. Sand, F. Liszt, M. d'Agoult, R. Schumann, C. Wieck, est le fruit de leur rencontre.

Visitez le site de François-René Duchâble


 

 
Quand Gary brûle, Ajar s'embraise...

   Quand Gary brûle, Ajar s'embraise...

Lecture par Diane de Montlivault

Samedi 30 mai 17h

Salon du musée de Port Royal des Champs

entrée libre

Extraits de l'oeuvre de Romain Garydiane1gary


A l'occasion du centenaire de sa naissance, rencontre avec Romain Gary, un personnage aux multiples facettes, qui change de nom comme le serpent change de peau, pour être différent et identique...
Romain Gary eut mille vies, sans compter celles qu'il s'inventa dans une oeuvre qui tient du palimpseste et du mille-feuille.
Ecrivain, diplomate, cinéaste, il confesse son penchant pour « les farces et attrapes » : inventeur de fables à double sens, coeur sensible et sourire moqueur, il se plaît à étonner et à séduire. Sauvage à ses heures, affectionnant le drame et la Commedia dell'arte, Romain Gary avait un don solaire pour la joie, la générosité, les femmes...


Il a poussé l'art du prestidigitateur jusqu'à se donner secrètement un double, cet Emile Ajar que couronne un prix Goncourt, faisant de Gary le seul écrivain à avoir deux fois reçu cette récompense sous des noms différents.
L'écriture de sa vie est l'une des pièces de son oeuvre.
« Je me suis bien amusé. Au revoir et merci ! »
Adaptation©, lecture : Diane de Montlivault
Création : Cie d'Encre et de Voix, 2014
Production : Ville de Laragne-Montéglin


 

 

 
Concert avec Kristian Bezuidenhout et le Quatuor Chiaroscuro

Notre prochain concert de ce mois de mai 2015 aura lieu

 Dimanche 24 Mai à17h

Salle Gazier (entrée ruines de l'abbaye)

Kristian Bezuidenhout  et le quatuor Chiaroscuro
   nous interpréteront :

F. SchubertQuatuor à Cordes n° 9, D 173
WA. Mozart :   Quatuor avec piano KV 493,
J. Haydn :       Quatuor à cordes en sol mineur, op. 20 no 3
WA. Mozart :   Concerto pour piano KV 414

 Réserver

Le quatuor Chiaroscuro

chiaroscurrobio1

Le quatuor Chiaroscuro a été fondé en 2005. Il s'est spécialisé  dans la période dite classique et joue sur instruments anciens le répertoire allant de Haydn à Schubert.

Le quatuor s'est produit, entre autres lieux, au Wigmore Hall, au centre York early Music, au conservatoire de Birmingham, au centre artistique de Jersey, au festival "Les vacances de Monsieur Haydn" et au Sage Gateshead de la BBC3. Le quatuor a également donné une série de concerts "Aldeburgh on Tour" au Bristol de St George, au Royal Northgern College of Music, au Kings Place de Londres, au festival de musique de Cambridge et au festival de Paques de Aldeburgh.

Le quatuor Chiaroscuro se produit dans toute l'Europe, 2013 les accueillant en concert à Aix en Provence, Londres,  en Suède, Allemagne et Espagne . Leur dernier concert fin Aout 2013 a été récompensé pr le prix du festival de musique de Brême

Il est composé de Alina Ibragimova (violon), Pablo Hernán Benedí (violon), Emilie Hörnlund (alto) et Claire Thirion (violoncelle).

Le quatuor Chiaroscuro est fidèle à Port Royal des Champs où il a effectué plusieurs résidences et enregistrements

En savoir plus : http://www.chiaroscuroquartet.com

Kristian Bezuidenhout

 kristianKristian Bezuidenhout est né en Afrique du Sud en 1979 et a étudié en Australie, puis à la Eastman School of Music (États-Unis). Il vit aujourd'hui à Londres.

Après avoir étudié le piano moderne auprès de Rebecca Penneys, il s'intéresse aux claviers anciens : au clavecin avec Arthur Haas, au pianoforte avec Malcolm Bilson et en configuration de basse continue avec Paul O'Dette. A 21 ans, il gagne le premier prix et le prix du public au concours international de pianoforte de Bruges.

Kristian Bezuidenhout joue régulièrement avec le Freiburger Barockorchester, l'Orchestre du XVIIe Siècle, Concerto Köln, le Chamber Orchestra of Europe et le Collegium Vocale Gent. Il partage aujourd'hui son temps entre les concertos, les récitals en soliste et la musique de chambre, et donne des concerts dans le cadre des festivals de musique ancienne, au festival Chopin de Varsovie, au Musikfest de Brême, au festival de Tanglewood et au festival Mostly Mozart au Lincoln Center, ainsi que sur les principales scènes internationales (Concertgebouw d'Amsterdam, Philharmonies de Berlin et Cologne, Symphony Hall de Boston, Carnegie Hall de New York).

Kristian Bezuidenhout est professeur invité à la Schola Cantorum Basiliensis et à l'Eastman School of Music. Il a reçu en 2007 le prix Erwin Bodky et celui du Deutschlandfunk. Il est conseiller artistique du Constellation Center de Cambridge.

Extrait de harmonia mundi


 
Concert du quatuor RUGGIERI : Georges Onslow

Votre prochain concert aura lieu

 Dimanche 12 Avril à17h

Salle Gazier (entrée ruines de l'abbaye) à Port Royal des Champs

Le Quatuor RUGGIERI    nous interprétera

WA Mozart :      Adagio et fugue en do mineur(K.546)

G. Onslow :       Quatuor Op 8 n 1 en do mineur

G. Onslow :       Quatuor Op 8 n 3 en la majeur

 Réserver

Le quatuor Ruggieri

ruggieri2

Le Quatuor Ruggieri, du nom d'une des prestigieuses familles luthières, se constitue en 2007 dans le but d’explorer le répertoire classique et romantique sur instruments d’époque.


Il fait revivre des œuvres dans une interprétation et un son au plus près de ce que l’on pouvait entendre au moment de leur création. L’ensemble est attaché à conserver, dans la musique instrumentale, une certaine vocalité inhérente à la musique ancienne.

 

Il est composé de jeunes artistes d'artistes issus du conservatoire national supérieur de musique (CNSM) de Pais ou de Lyon dans les années 2000 qui jouent en solo ou dans différentes formations et se retrouvent dans le quatuor Ruggieri pour un répertoire baroque, classique et romantique :

Gilone Gaubert-Jacques, violon I
Charlotte Grattard, violon II
Delphine Grimbert, alto
Emmanuel Jacques, violoncelle

 

En savoir plus : Site du quatuor Ruggieri

George Onslow

onslowGeorge Onslow est un compositeur français, né à Clermont-Ferrand le 27 juillet 1784 et décédé fin 1853.

Très largement et unanimement reconnu de son vivant, son oeuvre est essentiellement consacrée à la musique de chambre pour corde mais oubliée et très peu jouée aujourd'hui.

Après un exil en raison de la révolution et durant lequel il étudie à Londres et aussi en Allemagne et Autriche, il entame à 22 ans une brillante carrière qui fera de lui un compositeur incontournable en cette première moitié du 19ème siècle. Son nom cotoie ceux de Haydn, Mozart et Beethoven. Il est d'ailleurs surnommé le "Beethoven Francais".

En 1829, il est promu, avec Mendelssohn membre d'honneur du London  Philharmonic Society et compose pour l'occasion sa seconde symphonie op. 42.

George Onslow est âgé d'une trentaine d'années quand il compose le quatuor à cordes N°9.

Adagio et fugue de Mozart

mozart2

 Mozart avait composé en 1783 une fugue en do mineur pour deux pianos. L'Adagio et fugue en Do mineur K546 en est une retranscription pour corde écrite en 1788.

Cette retranscription s'est également inspirée du  modèle contrapuntique cher à J. Bach et s'est enrichi d'un adagio.

 


 
L'Ensemble Stravaganza à Port Royal des Champs le 15 Mars

Dimanche 15 Mars à 17h

Port Royal des Champs, salle Gazier (entrée par les ruines de l'abbaye)

Concert de l'ensemble STRAVAGANZA

La plainte d'Orphée

Michel de la Barre               Suite en mi mineur Prélude - Passacaille
Louis-Nicolas Clérambault   Cantate à voix seule et symphonie
Michel Lambert                  Ombre de mon amant
François Couperin               Premier concert Royal
Jean-Philippe Rameau        Cantate à voix seule et symphonie

avec :stravaganzaarticle2

Camille Poul, Soprano
Domitille Gilon,violon
Elif-Tepe Carmen, traverso
Ronald Martin Alonso, viole de gambe
Thomas Soltani, clavecin

 

Réserver

 

Cantates, pièces intrumentales

À la Cour du Roi Soleil, la musique occupait une place prépondérante et même politique. Ce concert rend hommage à ce brillant esprit de Cour et aux talentueux compositeurs, violonistes et gambistes qui s'y illustrèrent.
Diverses cantates seront au programme de ce concert. Dans ces cantates, la voix s'émancipe de la tragédie lyrique en chantant un poème sans action, sans choeurs, sans suite de bergers, ni de nymphe. La trame dramatique de ce poème chanté, est inspiré des grandes figures mythologiques, et se développe en une succession de récits et d'airs ponctués par la ‘'morale'' de l'histoire.
La cantate Orphée pour soprano, violon, viole et basse, qui prend pour thème l'instant où le poète et musicien remonte de l'empire des ombres et nous dépeint sa lutte intérieure, sa tentation, sa chute et son désespoir est ainsi un véritable condensé d'opéra.

Michel de la Barre: Suite en mi mineur
                  Prélude - Passacaille

Louis-Nicolas Clérambault: Orphée, Cantate à voix seule et symphonie
                  Récitatif : « Le fameux chantre de la Thrace »
               - Air tendre et piqué : « Fidèles échos de ces bois »
                  Récitatif : « Fut-il jamais amant plus malheureux »
               - Récitatif : « Mais que sert à mon désespoir »
                  Air gai : « Allez Orphée, allez, que votre amour extrême »
               - Récitatif : « Cependant le héros arrive »
                  Air fort lent et fort tendre : « Monarque redouté de ces royaumes sombres »
                  Air fort lent : « Laissez-vous toucher par mes pleurs »
               - Air tendre : « Vous avez ressenti la flamme »
                  Récit : « Pluton surpris d'entendre des accords »
                  Air gai : « Chantez la victoire éclatante »

Michel Lambert : Ombre de mon amant

François Couperin: Premier concert royal
               Prélude, Allemande, Sarabande, Gigue, Menuet en trio

Jean-Philippe Rameau: Orphée, Cantate à voix seule et symphonie
                  Récitatif : « Par le charme vainqueur »
               - Air : « Que du bruit de tes hauts exploits »
                  Récitatif : « Mais son âme, sensible »
               - Air gracieux : « J'ai pour témoin de ma victoire »
                   Récitatif : « A ce pensé flatteur »
               - Air : « En vain, par des nouveaux accords »
                  Air : « Amour, amour, c'est toi qui fais mon crime »
               - Récitatif : « Inutiles regrets! »
                  Air gai : « En amour, il est un moment »

L'ensemble Stravaganza

L'ensemble Stravaganza est un ensemble baroque qui se consacre principalement à la musique de chambre pour un ou deux dessus, des XVIIème et XVIIIème siècles. Réunis autour de Domitille Gilon, violoniste, et Thomas Soltani, claveciniste, les musiciens poursuivent avec enthousiasme et ferveur cette aventure humaine et musicale, qui fait de chaque concert de l'ensemble une expérience unique et enrichissante pour l'auditoire.

stravaganzaarticle1A géométrie variable, l'ensemble Stravaganza est composé de musiciens solistes issus des plus importants conservatoires Européens (Conservatoire supérieur de musique et de danse de Lyon, Paris Conservatoire supérieur d'Amsterdam...), se produisant régulièrement au sein de nombreux orchestres professionnels de renom: La Simphonie du Marais (Hugo Reyne), Ensemble Sagittarius (Michel Laplénie), Fuoco e Cenere (Jay Bernfeld), Gli Incogniti (Amandine Beyer), Les Ambassadeurs (Alexis Kossenko), Ensemble Pulcinella (Ophélie Gaillard) , Les musiciens de Saint-Julien (François Lazarevich) ...

Régulièrement invité par de nombreux festivals internationaux, l'ensemble Stravaganza se produit aussi bien en France (Festival baroque du Pays du Mont-Blanc, Festival Jeunes Talents - Paris, Musicale internationale de Guil Durance, Sinfonia en Périgord, qu'en Ecosse (Saint Cecilia Hall-Edimbourgh), aux Pays Bas (Fabulous Fringe Oude Muziek festival–Utrecht), Belgique (Ma festival-Bruges), en Allemagne (Tage Alter Musik Regensburg), Angleterre, Autriche (Konzerthaus), Pologne...

L'ensemble a été honoré en 2011 de la médaille de bronze par l'Académie Arts Sciences et Lettres. Il a également remporté le 3ème prix, le prix spécial critique et média du concours Premio Bonporti (Italie), le prix spécial ''De Graaf Unico van Wassenaer Award'' lors du concours de musique ancienne van Wassenaer à Amsterdam (Pays-Bas), et enfin a été lauréat du concours international H.I.F. Biber en Autriche (Prix F.J. Aumann).

Stravaganza a été sélectionné pour représenter la France lors du showcase organisé par le REMA (réseau européen de musique ancienne) en mars 2013.

Paru en 2012, le premier enregistrement de Stravaganza, "Concert à la cour des Hambsbourg" (Aparté/Harmonia mundi) a été vivement salué par la critique: 5/5 muse baroque, 4 croches Pizzicato, 5/5 on mag... Le second enregistrement de l'ensemble est paru le 24 septembre 2013, autour des sonates en trio d'Arcangelo Corelli (label Aparté).

Stravaganza est membre de la FEVIS et bénéficie du soutien de l'Adami.


 

 


 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack