Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Port Royal

Bas les masques Mr De Stendhal

« BAS LES MASQUES, M. DE STENDHAL ! »

Le dimanche 31 Mai 2015 à 17h

Port Royal des Champs, Salle Gazier (entrée par le site des ruines de l'abbaye)

Autour des mémoires de STENDHAL et des musiques de SCARLATTI, CIMAROSA, MOZART, BEETHOVEN, ROSSINI, SCHUBERT, CHOPIN, SCHUMANN, SATIE

bas les masques

© Photo Fabrice Pouplier

Diane de Montlivault, adaptation©, lecture
François-René Duchâble, piano

Bas les Masques

Après le succès remporté lors de leur précédent duo, « Langages Croisés » autour de F. CHOPIN, George SAND, F. LISZT, Marie d'AGOULT, R. SCHUMANN et Clara WIECK,  Diane de Montlivault et François-René Duchâble poursuivent leur collaboration dans un dialogue romantique, où la rencontre entre la musique et les mots distille une harmonie sensible et délicate, révélant un autre visage de STENDHAL.

Issue d'un travail d'adaptation et d'interprétation des « Souvenirs d'égotisme » et autres mémoires autobiographiques de STENDHAL  (créé à la demande de l'Association Stendhal et des Amis du Musée Stendhal de Grenoble), la lecture de Diane de Montlivault dialogue avec les respirations musicales de François-René Duchâble. Ce duo nous met sur les pistes de la "chasse au bonheur", si chère à STENDHAL : Nul ne s'est mieux déguisé pour se mieux découvrir, mieux interrogé pour se mieux méconnaître. (...)

N'est-il pas vrai que Stendhal est demeuré fidèle à quelques « grandes affaires » (dont l'amour) qui furent ses passions dominantes et pour lesquelles il était prêt à tout sacrifier ; fidèle à son appétit de vivre et sans défaillance dans l'honneur qu'une âme se doit à soi-même ? Il y a chez Stendhal une force d'attention et de désir qui ne fléchit jamais. (...) Ce qui importe en Stendhal, c'est moins sa vie que sa manière de prendre la vie. Prendre la vie, cela veut dire ici : être épris de la vie, la chercher dans sa plus haute tour, viser d'un regard absolument net et non sans ces instants sans ombre où la joie des sens et les plaisirs d'esprit ne font qu'un seul bonheur. J. Starobinski

De SCARLATTI à SATIE, en passant par BEETHOVEN, ROSSINI, SCHUBERT, CHOPIN et SCHUMANN, une toile sonore se tisse entre les rêveries de STENDHAL, son écriture, sa philosophie, ses voyages, ses amours et sa passion pour la musique de CIMAROSA et MOZART.

Grâce à la complicité des deux artistes, chaque silence musical fait écho à la voix de Diane, chaque page d'écriture laisse résonner le coeur du piano sous les doigts de François-René.

L'univers artistique du XVIIIème au XXème siècle se crée sur le fil de la confidence. Diane de Montlivault et François-René Duchâble nous invitent, une fois encore, à entrer dans cette magie de l'instant où se mêlent sensibilité et virtuosité.

STENDHAL,... « Il écrit, il aima, il vécut. »

BIBLIOGRAPHIE

« BAS LES MASQUES M. DE STENDHAL ! » D'après Souvenirs d'égotisme et autres mémoires
Extraits de textes autobiographiques
Textes choisis d'après l'oeuvre de STENDHAL
Adaptation © Lecture : Diane de Montlivault

• STENDHAL, Souvenirs d'égotisme, Préface Béatrice Didier, folio, 1983, 1991, 2011
• Jean STAROBINSKI, Stendhal, Textes choisis, Le cri de la France, Editée par W. Egloff, Fribourg, 1943
• Claude ROY, Stendhal par lui-même, « Ecrivains de toujours », Editions du Seuil, 1951, sur les presses d'Albert Kundig, Genève
• Gilbert MAURIN, Les grands écrivains, Stendhal..., Volume XI, Edition, du Club France Loisirs, 1992
Références :
• Lettres sur Métastase
• De l'amour
• Correspondance
• Journal
• Vie de Henry Brulard
• Vie de Napoléon Portrait de profil de Stendhal

Diane de Montlivault

diane2Femme de mots imprégnée par le paysage de l'écriture et de l'oralité, elle aime créer des liens entre les arts et s'applique à transmettre l'énergie vivante d'un texte, au regard de pratiques artistiques pluridisciplinaires.

Constamment à la recherche du grain de voix dont parle Roland Barthes, la lecture à voix haute lui permet de ressentir le désir de l'auteur et la chair de son écriture qu'elle partage avec le public.

Depuis 1994, elle conduit des projets de création en solo ou accompagnée d'artistes (comédiens, musiciens, plasticiens, photographes, conteurs) et de conférenciers, dont elle adapte fréquemment les textes.

A travers la Compagnie d'Encre et de Voix créée en 2010 dont elle est porteuse de projets, elle encadre des formations autour de l'expression orale et la lecture à voix haute en direction d'associations, de bibliothécaires ou de particuliers, anime des ateliers autour de la parole et de l'écriture pour enfants et adultes et collabore avec des réalisateurs de films pour l'enregistrement de bandes son (voix off, clips, documentaires).

En 2011, elle rencontre François-René Duchâble, virtuose du clavier, avec qui elle travaille aujourd'hui, dans une complicité où chaque note résonne avec le mot, explorant à chaque fois l'harmonie entre musique et littérature.
Sur le fil de l'imaginaire, Diane est une funambule du Verbe, passeuse de sens, tisseuse de rêve...

Quelques-unes de ses adaptations et lectures publiques :

  • "QUAND GARY BRULE AJAR S'EMBRAISE !"

Adaptation d'après l'oeuvre de Romain Gary :
Lecture à voix nue, création 2014

  • " BAS LES MASQUES, M. DE STENDHAL ! "

autour des mémoires de Stendhal et des musiques de Scarlatti, Cimarosa, Mozart, Beethoven, Rossini, Schubert, Chopin, Schumann, Satie :
Adaptation, lecture en solo création 2013
Concert-Lecture avec F.R. Duchâble, pianiste, création 2014

  • " LANGAGES CROISES"

autour de F. Chopin, George Sand, F. Liszt, Marie d'Agoult, R. Schumann et Clara Wieck :
Adaptation Concert-Lecture avec F.R. Duchâble, pianiste, création 2012

  • " MURMURES AU PIED DU MUR "

A l'occasion des 50 ans du Barrage de Serre-Ponçon :
Récit-Lecture avec Angelina Galvani, conteuse, 2011

  • " LE LIVRE QUI VOLE "

d'après Pierre Laury et Rebecca Dautremer,
Lecture-Spectacle pour enfants, création 2010

  • "JAZZ'OCKTAIL BORIS VIAN"

Adaptation d'après l'oeuvre de Boris Vian
Concert-lecture-spectacle avec le quartet Misterioso, création collective, 2010.

François-René Duchâble

Duchable 2Virtuose du clavier, vagabond dans l'âme, ce pianiste de renommée internationale, encouragé en 1973, par Arthur Rubinstein, à se lancer dans une carrière de soliste, s'est délivré des parcours obligés.

Trente années de concerts dans les temples de la musique lui ont valu la reconnaissance du public, celle de prestigieux chefs d'orchestre comme Karajan, Herreweghe, Sawalisch, Svetlanov, Janowski, Plasson, Dutoit, Casadessus, Lombard, Gardiner..., et de nombreuses distinctions musicales pour les « vingt-quatre Etudes » de Chopin, les « Douze Etudes Transcendantes » de Liszt, les Sonates de Beethoven, les concertos de Ravel, sans oublier la parution du DVD consacré aux cinq concertos de Beethoven, qui lui valut à nouveau, Les Victoires de la musique en 2004.

Aujourd'hui, le besoin capital de vivre libre, lui offre de nouvelles perspectives en considérant davantage la musique comme un plaisir à partager. Le choix de ses partenaires, son goût irrésistible pour le plein air et son penchant pour l'insolite, l'amènent à jouer dans des lieux souvent inattendus où la musique s'intègre à l'environnement d'un glacier, d'une grotte, d'un lac ou d'une place de village...

Pour combler son imaginaire, il aime s'entourer de la magie des feux d'artifice (de Jean-Eric Ougier), savourer sur scène la complicité d'acrobates, de jongleurs ou de sportifs d'un jour, désireux d'offrir à un public de tous horizons un spectacle de musique plutôt qu'un concert.

C'est ainsi qu'il forme avec Alain Carré, comédien un duo incontournable : 60 créations au répertoire : « Rimbaud, Voleur de feu » - « Histoire de ma vie » H. Berlioz – « Le Roman de Venise » Sand, Musset, Chopin – « L'Apocalypse selon St Jean » - « La Nuit Obscure » - « Voyage dans le Lune » - « Les Lettres de Mon Moulin » d'A. Daudet – « Paroles et Musique » de J. Prévert – « Ego Hugo »... sur autant de musiques de Jean-Sébastien Bach à Maurice Ravel en passant par les grands compositeurs de l'âme romantique.

En 2011, à l'issue d'un spectacle avec A. Carré, il rencontre Diane de Montlivault, lectrice publique, avec laquelle il échange sur la littérature et la musique. Une collaboration se tisse avec elle, dans un souhait de diversifier sa relation musicale avec des textes lus dans des lieux plus intimes. « Langages croisés » autour de F. Chopin, G. Sand, F. Liszt, M. d'Agoult, R. Schumann, C. Wieck, est le fruit de leur rencontre.

Visitez le site de François-René Duchâble


 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack