Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Association pour le Rayonnement de Port Royal des Champs

Une Image

img_5200
L'Ensemble Stravaganza à Port Royal des Champs le 12 Octobre

Dimanche 12 Octobre à 17h

Port Royal des Champs, salle Gazier (entrée par les ruines de l'abbaye)

Concert de l'ensemble STRAVAGANZAstravaganzaarticle2

Domitille Gilon : violon
Anna Besson : traverso
Ronald Martin Alonso : viole de gambe
Damien Pouvreau : théorbe / Guitare
Thomas Soltani : clavecin

 

 Au Programme :

François Couperin :   4e concert Royal

Prélude, gravement – Allemande, légèrement – Courante Françoise – Courante à l'italienne – Sarabande, très tendrement – Rigaudon, légèrement et marqué – Forlane,Rondeau, gayment

Marin Marais :   Folie d'Espagne      pour viole de gambe et basse-continue

François Couperin :   3e concert Royal

Prélude – Allemande, légèrement – Courante – Sarabande, grave – Gavotte – Muzette, vivement – Chaconne, légère.

Elisabeth-Jacquet de la Guerre : Sonate n°I en ré mineur     pour violon, viole de gambe et basse-continue

Grave – Presto – Adagio – Presto – Adagio – Presto – Aria - Presto

 

Réserver

 

Elisabeth Jacquet de la Guerre

ejdelaguerre"On peut dire que jamais personne de son sexe n'a eu d'aussi grands talents qu'elle pour la composition de la musique et pour la manière admirable dont elle l'exécutait sur le Clavecin et sur l'Orgue "

  Évrard Titon du Tillet à propos d'Elisabeth Jacquet de la Guerre (1732).

Elisabeth Jacquet de la Guerre fut une véritable enfant prodige issue d'une famille parisienne de musiciens et de facteurs d'instruments. Elle fut présentée à Louis XIV dès son plus jeune âge et était l'une des rares femmes, au même titre que Madame de Sévigné ou Madeleine de Scudéry, a pouvoir s'enorgueillir d'une solide réputation, à la fois artistiquement et intellectuellement, au sein de la société Parisienne du XVIIe siècle.

Elisabeth Jacquet de la Guerre fut l'une des toutes premières à composer des sonates, genre influencé par une Italie de plus en plus présente en France, dont François Couperin mêla les styles pour atteindre les goûts réunis.

François Couperin

Les Concerts Royaux de François Couperin, quant à eux constituent l'un des recueils les plus importants de l'histoire de la musique. Ils furent exécutés lors des petits Concerts de chambre ou Louis XIV faisait venir des musiciens parmi les plus prestigieux presque tous les dimanches de l'année. Il faut donc imaginer ces musiciens jouant dans l'intimité du vieux Roi Soleil, en présence de Mme de Maintenon et de quelques rares courtisans. Louis XIV devait aimer retrouver dans une courante ou un menuet ce qui avait été le plaisir essentiel de sa jeunesse.

 

L'ensemble Stravaganza

L'ensemble Stravaganza est un ensemble baroque qui se consacre principalement à la musique de chambre pour un ou deux dessus, des XVIIème et XVIIIème siècles. Réunis autour de Domitille Gilon, violoniste, et Thomas Soltani, claveciniste, les musiciens poursuivent avec enthousiasme et ferveur cette aventure humaine et musicale, qui fait de chaque concert de l'ensemble une expérience unique et enrichissante pour l'auditoire.

stravaganzaarticle1A géométrie variable, l'ensemble Stravaganza est composé de musiciens solistes issus des plus importants conservatoires Européens (Conservatoire supérieur de musique et de danse de Lyon, Paris Conservatoire supérieur d'Amsterdam...), se produisant régulièrement au sein de nombreux orchestres professionnels de renom: La Simphonie du Marais (Hugo Reyne), Ensemble Sagittarius (Michel Laplénie), Fuoco e Cenere (Jay Bernfeld), Gli Incogniti (Amandine Beyer), Les Ambassadeurs (Alexis Kossenko), Ensemble Pulcinella (Ophélie Gaillard) , Les musiciens de Saint-Julien (François Lazarevich) ...

Régulièrement invité par de nombreux festivals internationaux, l'ensemble Stravaganza se produit aussi bien en France (Festival baroque du Pays du Mont-Blanc, Festival Jeunes Talents - Paris, Musicale internationale de Guil Durance, Sinfonia en Périgord, qu'en Ecosse (Saint Cecilia Hall-Edimbourgh), aux Pays Bas (Fabulous Fringe Oude Muziek festival–Utrecht), Belgique (Ma festival-Bruges), en Allemagne (Tage Alter Musik Regensburg), Angleterre, Autriche (Konzerthaus), Pologne...

L'ensemble a été honoré en 2011 de la médaille de bronze par l'Académie Arts Sciences et Lettres. Il a également remporté le 3ème prix, le prix spécial critique et média du concours Premio Bonporti (Italie), le prix spécial ''De Graaf Unico van Wassenaer Award'' lors du concours de musique ancienne van Wassenaer à Amsterdam (Pays-Bas), et enfin a été lauréat du concours international H.I.F. Biber en Autriche (Prix F.J. Aumann).

Stravaganza a été sélectionné pour représenter la France lors du showcase organisé par le REMA (réseau européen de musique ancienne) en mars 2013.

Paru en 2012, le premier enregistrement de Stravaganza, "Concert à la cour des Hambsbourg" (Aparté/Harmonia mundi) a été vivement salué par la critique: 5/5 muse baroque, 4 croches Pizzicato, 5/5 on mag... Le second enregistrement de l'ensemble est paru le 24 septembre 2013, autour des sonates en trio d'Arcangelo Corelli (label Aparté).

Stravaganza est membre de la FEVIS et bénéficie du soutien de l'Adami.


 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack